Le jeu : arme de relations massives ! 

Une des premières choses que j'apprends aux maîtres qui me contactent pour l'éducation de leur chien, c'est à jouer avec lui !
Et oui ! Cela peut paraître étrange, mais n'oublions pas que nous avons  affaire à un « prédateur carnivore grégaire opportuniste »... à un chien, quoi !
Et, quand je parle de jouer, je ne parle pas de simplement lancer une balle...


Reprenons la définition de « prédateur carnivore grégaire opportuniste » :

« prédateur carnivore » cela  veut dire que le chien est un animal fait pour traquer et tuer sa proie (oui, même votre petit toutou tout mignon …)

« Grégaire » signifie qu'il est un animal sociable, qui recherche la vie en groupe ( et heureusement pour nous …)

« Opportuniste » : définition d'opportunisme selon Larousse : attitude consistant à régler sa conduite selon les circonstances du moment, que l'on cherche à utiliser toujours au mieux de ses intérêts.
Et oui ! Désolé de vous décevoir mais votre chien agit avant tout pour lui et non pour vos beaux yeux …

Ce qui explique pourquoi votre chien obéit bien à la maison( où il n'a rien de mieux à faire...) alors que, au dehors, il vous oublie (vous n'êtes plus suffisamment intéressant ! ).


Maintenant que cela est dit, revenons à notre toutou :
Nous savons que notre cher compagnon a un instinct de prédateur (c'est bien cela qui le fait courir après sa baballe....), qu'il cherche notre contact et qu'il est opportuniste …
Notre rôle, en tant que maître de notre chien, est donc de lui apprendre qu'avec nous, il va trouver une interaction intéressante car faisant appel à un instinct profond. Nous allons donc pouvoir créer un lien fort à partir duquel notre chien trouvera un véritable intérêt à nous écouter.
Cela se met en place grâce au jeu ! 

Peu importe le jeu que vous choisissez, pourvu qu'il réponde à quelques critères :
facile et agréable à tenir ( dans la main pour le maître, dans la gueule pour le chien), solide ( tant qu'à faire... autant ne pas en racheter un tous les 15 jours ),  visible de loin et facilement transportable.

Vous pouvez donc opter pour un boudin de rappel, une balle accrochée à une cordelette ou encore la fameuse corde à nœuds...Et vous amuser à faire du tir à la corde avec votre chien, chacun à un bout.

Mais vous allez me dire (si je vous vois ! ) : le tir à la corde, ça va le rendre dominant, non ?

Que nenni ! Car, comme dans tout bon jeu, il y a des règles ! Et ces règles, c'est vous qui les fixez !

 

Tout d'abord, apprendre au chien à attraper ce jouet ( puis on va y associer un mot : attrape, prends ou même juste un son de votre choix...).

Ensuite, apprendre à lâcher sur ordre.
Enfin , à ne pas toucher l'objet même si celui-ci le tente à deux doigts de son museau.

 

Ces trois ordres ont une importance capitale !

 

Le fait de lâcher ou ne pas toucher quelque chose, sur ordre, même si cela intéresse votre chien, vous évitera de lui courir après en rouspétant. En effet, il aura vite compris qu'en obéissant à cet ordre, il obtiendra une récompense ( félicitation orale, caresse, partie de jeu ou autres).

C'est quand même plus cool de dire à Médor, lorsqu'il vous pique votre chausson qui traîne : « Lâche ! C'est bien mon beau ! » que de lui courir après à cloche-pied …
 

Autre paramètre, cela apprendra à votre chien l'auto-contrôle :

« Ce jouet m'intéresse beaucoup, mais, si je veux y avoir accès, je dois attendre l'ordre de mon maître... ». C'est ainsi qu'il va apprendre la patience et la gestion de sa frustration .
 

Votre chien apprendra que tout ce qui l'intéresse passe par vous ( vous êtes la clé du bonheur!).
 

Une fois cette base construite, ce jeu deviendra une récompense formidable pour votre chien... et une récompense, pour un chien, c'est un peu l'équivalent d'un salaire. Mais, qui dit salaire, dit d'abord travail !

Vous pouvez maintenant apprendre à votre chien que pour bénéficier de votre jouet et s'amuser avec vous, il doit effectuer certaines actions : assis, couché, reviens, etc.
A propos... C'est bel et bien « votre »jouet que vous acceptez de partager avec lui, ce qui lui donne une vraie valeur !

Exemple  : si votre boulanger vous livre des éclairs au chocolat tous les matins... La première semaine, vous serez aux anges ; au bout de 15 jours, peut-être un peu moins... Tandis que s'il  vous livre une fois par mois, ce jour sera attendu avec beaucoup de plaisir !

Bref, apprendre à jouer est une affaire des plus sérieuses. Et même si cela vous paraît futile, n'oubliez pas que vous n'avez pas affaire à un humain, mais à un chien ! 
Je m'arrête ici, volontairement, parce que le reste des détails nécessite de le voir pour être clair.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez moi ICI 

Caninement Vôtre , Jérémy, éducateur canin.

 

communication chien éducation bons chiens bretagne

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !